Dans mon ancienne vie, quand j'étais une mère exemplaire (hummm)  j'aurai écouté ma petite voix intérieure imprégnée de dévotion maternelle.J'aurai spontanément donné la priorité des travaux à la chambre des enfants, bah oui. Les enfants d'abord, c'est bien connu.

Tant pis si moi, je dors toujours sous un luminaire de cuisine en acajou, si je couds dans la cuisine et si ma cuisine ressemble à celle de ma grand mère ( et encore.. pardon mamie) ... Parce que ce qui compte c'est que mes enfants dorment dans une chambre tellement magnifique que même vert baudet, milk et babieskins ils feraient la queue pour faire des photos.

Dans ma vie d'avant, c'était comme ça.

Mais mes enfants ont grandi . Ils sont capable de mettre à l'envers une chambre en 2 secondes pour mélanger les slips, les légos et les rouleaux de PQ récupérés pour faire des longues-vue. Ils manipulent des objets à haut risque comme des tubes de colle liquide ou des feutres sur une housse de couette qui coûte un bras.

Mais c'est terminé .

 Sûrement la crise de la presque-quarantaine ... jsuis précoce, j'préfère la vivre avant, on ne sait jamais.

Alors sur les 52 pièces de la maison (à peu près oh ça va..) on a choisi de rénover la nôtre, des pièces.

Notre chambre à nous.

En premier.

Nan mais on fera leur chambre quand même après.. c'est pas si grave.

P1200362

 

P1200380

IMAG0531

IMAG0556

IMAG0659

la photo est un peu pourrie.. pas de ma faute, y'a trop de soleil en bretagne